As Salafiyat du Monde

As Salafiyat du Monde
 
AccueilPortail*S'enregistrerConnexion
ROOM ASDM
ASDM, c'est aussi des rediffusions de cours (et autres) via notre room :

0oo ASDM As Salafiyat du Monde oo0

Horaire de la room cliquez ici
Aide forum
Vous ne savez pas comment fonctionne un forum ?
Pas de panique, Cliquez ici
IMPORTANT

NOTE IMPORTANTE:

Les documents et articles écrits par les membres de notre équipe (propres au forum, donc) sont la propriété d'ASDM.

Les reproduire en conservant la forme, le fond, le texte et la source vous est autorisé SAUF pour les Témoignages-Hidjrah et tout ce qui renvoie aux choses privées entre soeurs.

Nous vous rappelons qu'il ne vous est pas autorisé de reproduire les commentaires de nos sœurs actives du forum, Ceci ......par respect pour notre volonté d'atteindre la tranquillité,bi idhnii Llah.

"Allah est témoin de toute chose" (Sourate 58 ; Verset 6)
Derniers sujets

Partagez | 
 

 L'obligation d'être bienfaisant avec les parents

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
oumabdillaah
Animatrice
Animatrice
avatar

Messages : 225
Date d'inscription : 10/12/2014

MessageSujet: L'obligation d'être bienfaisant avec les parents   Lun 29 Déc 2014 - 23:40

L'obligation d'être bienfaisant avec les parents

Louange à Allah et prière et salut sur le Messager d'Allah, ainsi que sur sa famille, ses compagnons et sur ceux qui suivent sa voie :

Allah (Exalté soit-Il) a associé le devoir dû aux parents à celui qui Lui est dû, dans de nombreux versets, à l'exemple de ceux-ci: Adorez Allah et ne Lui donnez aucun associé. Agissez avec bonté envers (vos) père et mère, , Et ton Seigneur a décrété: "N'adorez que Lui; et (marquez) de la bonté envers les père et mère: , Nous avons commandé à l’homme [la bienfaisance envers] ses père et mère; sa mère l’a porté [subissant pour lui] peine sur peine: son sevrage a lieu à deux ans. «Sois reconnaissant envers Moi ainsi qu’envers tes parents. Vers Moi est la destination. Il y a, en fait, plusieurs versets allant dans le même sens.

Ces versets prouvent l'obligation d'observer la piété filiale envers les parents et de les remercier pour leur bienfaisance depuis que la personne était fœtus dans les entrailles de sa mère jusqu'à ce qu'elle soit devenue indépendante et capable de reconnaître ses intérêts.

La bienfaisance envers les parents signifie: pourvoir à leurs dépenses, quand ils sont dans le besoin, leur obéir s'ils ordonnent le bien, se rabaisser pour eux, ne pas hausser la voix en leur parlant et s'adresser à eux avec des bonnes paroles et d'une manière amène, comme Allah (Exalté soit-Il) a dit dans le verset suivant: Et ton Seigneur a décrété: «N’adorez que Lui; et (marquez) de la bonté envers les père et mère: si l’un d’eux ou tous deux doivent atteindre la vieillesse auprès de toi, alors ne leur dis point: «Fi!» et ne les brusque pas, mais adresse-leur des paroles respectueuses. et par miséricorde, abaisse pour eux l’aile de l’humilité, et dis: «O mon Seigneur, fais-leur, à tous deux, miséricorde comme ils m’ont élevé tout petit».

Les deux Sahîhs rapportent un hadith dans lequel le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a répondu à une question qui lui a été posée: "Quelle est l'œuvre la plus méritoire". Il répondit : "La prière faite à point nommé". On dit : "Et quoi encore ?" Il répondit : "La piété filiale". On dit : "Et quoi encore?". Il répondit : "Le djihad dans le sentier d'Allah". Le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit: L'agrément d'Allah est tributaire de l'agrément des deux parents, et le courroux des deux parents provoque celui d'Allah. Ce hadith a été rapporté par At-Tirmidhî et jugé authentique par Ibn Hibbân et Al-Hâkim. Ce hadith fait partie de ceux narrés par `Abd-Allah ibn `Amr ibn Al-`Ass (Qu'Allah soit satisfait de lui et de son père). L'obligation de faire preuve de piété filiale et d'être bienfaisant envers les parents est traitée dans de nombreux hadiths.

Le contraire de la bienfaisance est l'impiété filiale qui est un des plus graves péchés capitaux, conformément au hadith rapporté dans les deux Sahîhs, dans lequel le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit: - "Voulez-vous que je vous informe des plus graves des péchés capitaux?" Ils sont trois. - "Oui, bien sûr, ô Messager d'Allah", répondîmes-nous. Il dit: "L'association à Allah, l'ingratitude envers ses parents". Il était accoudé puis il s'assoie et dit: ''Gardez-vous contre le faux témoignage et les paroles mensongères". . Les deux Sahîhs rapportent également un autre hadith narré par `Abd-Allah ibn `Amr ibn Al-`Ass (Qu'Allah soit satisfait des deux), dans lequel le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit: "L'injure proférée contre ses propres parents compte pour un péché capital". - "O Envoyé d'Allah, dirent-ils, un homme peut-il injurier ses propres parents ?". Et le Prophète de répondre : "Oui ! Il injurie le père d'un autre qui, à son tour, injurie son père, et il injurie la mère d'un autre qui, à son tour, injurie sa mère" Le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a jugé que causer l'injure des parents correspondait à les avoir injurié soi-même.

Tout musulman ou musulmane doit veiller à être bienfaisant envers ses parents, notamment lorsqu'ils vieillissent et ont besoin d'affection, de bonté et de soins. Chacun doit se méfier de leur désobéir, de leur faire du mal en parole ou en acte.

Implorons Allah de guider les Musulmans vers ce qui Le satisfait, de leur accorder une meilleure connaissance de leur religion, de les aider à être bienfaisants envers leurs parents et de préserver les liens de parenté. Implorons Allah de les protéger de l'impiété filiale et de la rupture des liens de parenté, de tout ce qui L'irrite et qui éloigne de Sa miséricorde, Il en est le Seul Garant et le Seul Capable.

Prière et salut d'Allah sur notre Prophète Mohammad ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

وجوب بر الوالدين

(الجزء رقم : 8، الصفحة رقم: 306)
الحمد لله، والصلاة والسلام على رسول الله، وعلى آله وأصحابه ومن اهتدى بهداه، أما بعد:
فإِن الله عز وجل قرن حق الوالدين بحقه في آيات كثيرة، مثل قوله عز وجل: وَاعْبُدُوا اللَّهَ وَلاَ تُشْرِكُوا بِهِ شَيْئًا وَبِالْوَالِدَيْنِ إِحْسَانًا وقوله عز وجل: وَقَضَى رَبُّكَ أَلا تَعْبُدُوا إِلا إِيَّاهُ وَبِالْوَالِدَيْنِ إِحْسَانًا وقوله سبحانه: وَوَصَّيْنَا الْإِنْسَانَ بِوَالِدَيْهِ حَمَلَتْهُ أُمُّهُ وَهْنًا عَلَى وَهْنٍ وَفِصَالُهُ فِي عَامَيْنِ أَنِ اشْكُرْ لِي وَلِوَالِدَيْكَ إِلَيَّ الْمَصِيرُ والآيات في هذا المعنى كثيرة.
وهذه الآيات تدل على وجوب برهما، والإِحسان إِليهما وشكرهما على إِحسانهما إِلى الولد من حين وجد في بطن أمه إِلى أن استقل بنفسه وعرف مصالحه.
وبرهما يشمل الإِنفاق عليهما عند الحاجة، والسمع والطاعة لهما في المعروف، وخفض الجناح لهما، وعدم رفع الصوت عليهما، ومخاطبتهما بالكلام الطيب والأسلوب الحسن، كما قال الله عز وجل في سورة بني إِسرائيل: وَقَضَى رَبُّكَ أَلا تَعْبُدُوا إِلا إِيَّاهُ وَبِالْوَالِدَيْنِ إِحْسَانًا إِمَّا يَبْلُغَنَّ عِنْدَكَ الْكِبَرَ أَحَدُهُمَا أَوْ كِلاهُمَا فَلا تَقُلْ لَهُمَا أُفٍّ وَلاَ تَنْهَرْهُمَا وَقُلْ لَهُمَا قَوْلا كَرِيمًا (23) وَاخْفِضْ لَهُمَا جَنَاحَ الذُّلِّ مِنَ الرَّحْمَةِ وَقُلْ رَبِّي ارْحَمْهُمَا كَمَا رَبَّيَانِي صَغِيرًا
(الجزء رقم : 8، الصفحة رقم: 307)
وفي الصحيحين : عن النبي صلى الله عليه وسلم أنه سئل: أي العمل أفضل؟ قال: الصلاة على وقتها، قيل: ثم أي؟ قال: بر الوالدين، قيل: ثم أي؟ قال: الجهاد في سبيل الله ، وقال صلى الله عليه وسلم: رضا الله في رضا الوالدين، وسخط الله في سخط الوالدين خرجه الترمذي ، وصححه ابن حبان ، والحاكم ، من حديث عبد الله بن عمرو بن العاص رضي الله عنهما. والأحاديث في وجوب برهما والإِحسان إِليهما كثيرة جدًّا.
وضد البر: هو العقوق لهما، وذلك من أكبر الكبائر؛ لما ثبت في الصحيحين ، عن النبي صلى الله عليه وسلم أنه قال: ألا أنبئكم بأكبر الكبائر؟ ( ثلاثًا ). قلنا: بلى، يا رسول الله، قال: الإِشراك بالله، وعقوق الوالدين، وكان متكئًا فجلس، فقال: ألا وقول الزور، ألا وشهادة الزور ، وفي الصحيحين أيضًا، عن عبد الله بن عمرو بن العاص رضي الله عنهما، عن النبي صلى الله عليه وسلم أنه قال: من الكبائر شتم الرجل والديه، قيل: يا رسول الله، وهل يسب الرجل والديه؟ قال: نعم، يسب أبا الرجل فيسب أباه، ويسب أمه فيسب أمه ، فجعل صلى الله عليه وسلم التسبب في سب الوالدين سبًّا لهما.
فالواجب على كل مسلم ومسلمة العناية ببر الوالدين، والإِحسان إِليهما، ولا سيما عند الكبر والحاجة إِلى العطف والبر والخدمة، مع الحذر كل الحذر من عقوقهما والإِساءة إِليهما بقول أو عمل.
والله المسئول أن يوفق المسلمين لكل ما فيه رضاه، وأن يفقههم
(الجزء رقم : 8، الصفحة رقم: 308)
في الدين، وأن يعينهم على بر والديهم، وصلة أرحامهم، وأن يعيذهم من العقوق والقطيعة للرحم، ومن كل ما يغضب الله ويباعد من رحمته، إِنه ولي ذلك والقادر عليه. وصلى الله وسلم على نبينا محمد، وآله وصحبه.


Les Fatwas d'Ibn Bâz > Huitième volume > L'obligation d'être bienfaisant avec les parents
(Numéro de la partie: 8, Numéro de la page: 306-308)
www.alifta.com
Revenir en haut Aller en bas
 
L'obligation d'être bienfaisant avec les parents
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'obligation d'être bienfaisant avec les parents
» Les mystères joyeux avec les parents de ste Thérèse
» Créer, cultiver et garder le lien avec les parents !
» J'ai vu un OVNI en forme de soucoupe avec mes parents en 1991 (Belgique)
» RDV Avec les parents d'une élève "difficile"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
As Salafiyat du Monde :: ISLAM :: RAPPELS PUBLIES PUBLIQUEMENT DANS LES RÉSEAUX ET SITE, CHEZ ASDM ! :: Rappel pour tous chez As Salafiyat Du Monde! :: Fatawas :: La femme-
Sauter vers: